Actualités

Sahara occidental: le 29e sommet appelle à la revitalisation du Comité ad  hoc des Chefs d’Etat et de Gouvernement de 1978

ADDIS-ABEBA- Les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l'Union africaine (UA) ont adopté, mardi à Addis-Abeba lors de leur 29e Conférence, la résolution sur le Sahara occidental demandant la revitalisation du Comité des Chefs d’Etat décidé en 1978, pour soutenir les efforts de l’ONU et encourager les deux pays le Maroc et la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à coopérer loyalement en vue du succès du nouveau processus.

Réunis depuis lundi dans la capitale éthiopienne pour les travaux du sommet, les dirigeants africains ont adopté la résolution dans laquelle ils demandent au président de la Commission de l'UA, en concertation avec le Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA, de prendre les mesures appropriées pour la revitalisation éventuelle du Comité des Chefs d'Etat et de gouvernement décidé en 1978 pour soutenir les efforts des Nations Unies et d'encourager les parties aujourd'hui présentes toutes les deux au sein de l'UA, pour coopérer loyalement en vue du succès du nouveau processus.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont affirmé que la Conférence demeurera saisie du dossier, engageant, dans ce sens, le Président de la Commission de l'UA, sur la base de l'accord-cadre signé entre l'UA et l'ONU le 19 Mai 2017 à New York, à assurer le soutien approprié à l'initiative que le Secrétaire général de l’ONU envisage d'entreprendre pour parvenir à un accord sur une solution consensuelle et définitive du conflit du Sahara occidental qui garantira le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Les dirigeants africains se félicitent de la baisse significative de la tension dans le territoire et le retrait des forces des parties des zones de confrontation, notamment da zone d’Al-Guergerat, ainsi que l'amorce de retour du personnel de la mission des Nation Unies pour l’organisation d’un  référendum d'autodétermination au Sahara occidental (MINURSO).

La Conférence salue également la nomination de l’ancien Président d'Allemagne, Horst Kohler, par le Secrétaire Général de l’ONU comme nouveau Représentant personnel pour le Sahara occidental accepté par les parties au conflit.

Dans la résolution, la Conférence demande au Président de la Commission de l'UA de lui faire rapport en Janvier 2018, sur les mesures et initiatives qu'il prendra, seul ou en partenariat avec les Nations Unies, sur la question. 

Le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohammed Salem Ould Salek, a indiqué en marge de la séance de clôture du 29e sommet de l’UA, que le Maroc a échoué encore une fois à supprimer un paragraphe dans lequel l’UA appelle les deux parties, le Maroc et la République arabe sahraouie démocratique (RASD), à des négociations directes et sérieuses en partenariat avec l’UA et ses organes politiques.

Il a tenu a salué l’organisation panafricaine pour ses efforts en vue d’une solution conforme à la légalité internationale, remerciant tous les pays africains soutenant la cause sahraouie.

Le Comité ad hoc des chefs d’Etat et de gouvernement sur le conflit du Sahara occidental a été créé aux termes de la résolution AHG/Res.92(XV), adoptée lors de la quinzième session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Organisation de l’Unité africaine, tenue à  Khartoum du 18 au 22 juillet 1978.