Actualités

Plusieurs thématiques au menu de la 1ère AG du Réseau panafricain des Femmes pour la prévention des conflits et la médiation


CONSTANTINE - Les travaux prévus dans le cadre la 1ère Assemblée générale du Réseau panafricain des Femmes pour la prévention des conflits et la Médiation débutés mercredi à Constantine, se tiennent à huis clos sous le thème central "Femmes médiatrices et promotion de la coopération transfrontalière".

Les séances programmées permettront aux participants d'aborder plusieurs sujets tel celui intitulé: comprendre la participation des femmes dans les efforts de consolidation de la paix. La collaboration transfrontalière dans la contribution à la cohésion territoriale en Afrique et au niveau mondial.

Selon les données communiquées à la presse, les travaux de la première journée de cette 1ère cette Assemblée générale du Réseau panafricain des Femmes pour la prévention des conflits et la médiation réuniront également les participants autour des thèmes, notamment, "la coopération transfrontalière en Afrique par les personnes : donner un visage humain à la convention de Niamey en évoluant les lacunes, les difficultés et les possibilités sur le terrain".

La troisième séance de la journée abordera le thème "des femmes dans la communauté frontalière transformant les barrières en ponts grâce à des approches axées sur les personnes".

La cérémonie d'ouverture de la 1ère Assemblée générale du Réseau panafricain des Femmes pour la prévention des conflits et la médiation présidée par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, s’était déroulée en présence de Smail Chergui, Commissaire de l’UA pour la paix et la sécurité, de Ghania Eddalia, ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme et Dr Speciosa Wandira, membre du groupe des sages de l’UA et co-présidente de FemWise Africa.

Co-organisée par l’Algérie et l’Union Africaine (UA), la réunion de Constantine se tient dans la cadre de la mise en œuvre des recommandations formulées lors de la première réunion de Constantine, tenue en décembre 2016 et entérinées par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UA en juillet 2017 et qui appellent, notamment, à institutionnaliser la place et le rôle des femmes dans les négociations de paix.