Actualités

Messahel transmet un message du Président Bouteflika à son homologue malien


BAMAKO - Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel a été reçu samedi par le président de la République du Mali, Ibrahim Boubakar Keïta, auquel il a transmis les sentiments de fraternité et d’estime du président de la République Abdelaziz Bouteflika, ainsi que son message portant sur la volonté de renforcer les relations bilatérales et la concertation sur les questions régionales.

Le Président Keïta a tenu à réitérer sa gratitude au Président Bouteflika, pour son engagement personnel et ses efforts pour accompagner les maliens sur la voie du dialogue en vue de retrouver la paix et la stabilité dans le pays.

Il s’est, par la suite, félicité de la qualité des liens bilatéraux et du saut qualitatif qui leur a été imprimé depuis sa visite à Alger en mars 2015, tout en marquant l’intérêt qu’il porte au renforcement de la coopération entre les deux pays. Il s’est également félicité de la participation algérienne à la prochaine édition de la Foire internationale de Bamako, en qualité d’invité d’honneur.

Le Président Keïta a, par ailleurs, abordé la situation dans son pays et dans la région, tout comme la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Il a mis un accent particulier sur les défis auxquels est confrontée la région en soulignant la nécessité d’une concertation accrue entre les deux pays pour y faire face.

Pour sa part, M. Messahel, qui effectue une tournée dans les capitales de certains pays du Sahel, a renouvelé l’engagement de l’Algérie à poursuivre la coopération avec le Mali en vue d’accompagner les frères maliens dans leur quête de stabilité et pour sortir de la crise que connaît le pays. Il s’est, par la même occasion, félicité du niveau atteint dans la mise en œuvre des décisions issues de la dernière session de la Haute Commission mixte algéro-malienne, tenue en novembre 2016 à Bamako.

Le message du Président de la République a également porté sur la situation dans la région. A ce titre, M. Messahel a évoqué les différentes menaces dans la zone du Sahel notamment le terrorisme, le crime organisé et la migration clandestine, sur lesquelles une concertation régulière entre les deux pays est nécessaire.

Le Président malien a chargé le ministre Abdelkader Messahel de transmettre ses salutations fraternelles et ses sentiments d’estime et de considération au président de la République, Abdelaziz Bouteflika. L’entretien s’est déroulé en présence du ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop.