Imprimer la page

Déclaration de l'Ambassadeur Smail Benamara à l'occasion de la signature
du Procès Verbal et du Paraphe de l'accord aérien
entre l'Algérie et le Canada

Je voudrais tout d'abord exprimer la joie que je ressens, de procéder aujourd'hui au nom du gouvernement algérien à la signature du Procès-verbal et au paraphe de l'accord aérien entre l'Algérie et le Canada, en cette date d'anniversaire du 5 juillet, fête de l'indépendance de l'Algérie et au lendemain de la célébration de la fête nationale du Canada.

Cette signature constitue un aboutissement heureux à un dossier, qui a connu diverses péripéties au cours des derniers mois. Mais le résultat est là. Après des négociations intenses, on est parvenu à la finalisation d'un accord aérien en bonne et due forme qui permettra l'ouverture d'une ligne aérienne directe entre Alger et Montréal.

Et pour bien montrer la bonne volonté qui les anime, les deux parties ont signé un procès-verbal qui autorise la mise en œuvre immédiate des dispositions contenues dans cet accord, avant même la finalisation des procédures de ratification.

Par conséquent, rien ne s'oppose désormais à l'ouverture de cette ligne. Toutefois la date de cette ouverture relève des compétences des compagnies aériennes des deux pays et en particulier de la Compagnie Nationale Air Algérie, qui prendra sa décision sur le début de la commercialisation de cette ligne, en fonctions de certains paramètres techniques et commerciaux.

Il y'a lieu de noter que cet accord prévoit la possibilité de 2 vols hebdomadaires pour chacune des compagnies des deux pays qui souhaitent s'engager dans l'exploitation de cette ligne.

C'est l'occasion pour moi de rendre hommage et de souligner le rôle de tous ceux, qui du côté canadien comme du côté algérien ont œuvré sans relâche et en dépit de la complexité du dossier, à faire aboutir ce projet sous l'impulsion décisive des plus hauts responsables des 2 pays et en particulier leurs excellences, le Président Abdelaziz Bouteflika et le Premier Ministre Stephen Harper .

Je voudrais aussi souligner l'abnégation des négociateurs et parties prenantes au niveau des Ministères respectifs des transports et des services spécialisés, sans omettre les diplomates qui se sont investis dans ce dossier avec une mention particulière à l'Ambassadeur du Canada à Alger ainsi qu'a mon prédécesseur en poste à Ottawa.

Enfin, rendons hommage à la Compagnie Nationale Air Algérie qui s'est déjà préparée pour relever le défi du lancement de la première liaison sur le continent Nord américain, confortant ainsi son rôle de service public.

L'Algérie et le Canada qui entretiennent d'excellentes relations politiques, constituent également des partenaires économiques de premier plan. Avec un volume d'affaires annuel de plus de 3 Milliards de dollars, l'Algérie est le premier partenaire économique du Canada en Afrique et Monde arabe.

L'ouverture de cette ligne viendra assurément renforcer davantage ces échanges, en facilitant les déplacements des nombreux hommes d'affaires et experts canadiens qui font affaire avec l'Algérie.

Mais au delà de tout, cet accord viendra exhausser un vœu cher à l'importante communauté algérienne établie au Canada, concrétisant ainsi, l'engagement résolu de Monsieur le Président Abdelaziz Bouteflika lors de sa visite d'État au Canada.

                                                                                              Ottawa, le 05 juillet 2006

 



Ambassade d'Algérie à Ottawa  ® copyright 2006